Forum mondial des économies de l’art (Fomea)

Créée par la Biennale de Paris, le Forum mondial des économies de l’art (Fomea)
se déroule du 24 au 25 février 2018 à Paris et attend 100 participants du monde entier.

Le Forum mondial des économies de l’art (Fomea) réunira des acteurs du monde
de l’art, de la société et de l’économie afin de :
– Faire connaître des économies alternatives au marché à l’oeuvre.
– Renforcer des économies hors-marché de l’art au service des artistes et des structures.
– Soutenir toute ce qui peut remettre en question l’hégémonie du marché de l’art.
– Promouvoir des économies innovantes dans le secteur de l’art et de la culture.
– Permettre des synergies et des collaborations entre les acteurs de ces économies.
– Générer des modèles économiques artistiques inclusifs.
– Accueillir des initiatives et des projets en phase avec ces objectifs.

Le forum est organisé comme un archipel composé de stands et des dynamiques
autonomes correspondantes. Avec une circulation entre tous les acteurs, l’ensemble
se veut structuré comme une holding dont l’économie, cohérente avec ses objectifs,
est fondée sur des financements alternatifs.

Dans un contexte politique, économique et social de l’Europe et du monde,
teinté des replis nationalistes et face aux échecs du néo-libéralisme,
le Forum mondial des économies de l’art (Fomea) a été pensé en
conséquence au monopole et à l’emprise du marché de l’art sur les artistes
et sur l’art.

Le marché de l’art détermine tout un éco-système institué qui satisfait et répond
avant tout à une partie des acteurs du monde de l’art. Le travail de la Biennale de
Paris a permis depuis plus de 15 ans de révéler que de plus en plus d’artistes
contemporains et de pratiques restent totalement étrangers et exclus de ce système,
devenu archaïque et déconnecté des réalités de l’art. Le marché de l’art est un facteur
d’exclusion et de discrimination et de fait, n’est pas adapté à l’ensemble de l’art actuel.

Le forum fait valoir l’idée selon laquelle l’économie de l’art ne se limite pas au marché
et que le marché n’est pas un facteur légitimant les artistes vivants.

Le forum se veut être un contexte unique d’où sera généré une réelle critique à travers
des actions concrètes, des initiatives et des propositions qui puissent être autant de
solutions alternatives possibles.

Toute entité (personnes, groupes, réseaux, fédérations, syndicats, organisations,
structures, établissements, etc…) peut participer librement à Fomea en proposant
n’importe quel type d’initiative (projets, activités, idées, etc…) quelque soit son état
d’avancement ou sa faisabilité.

Les candidatures sont traitées en fonction de leur réception et peuvent se faire en français
ou en anglais. Les participants peuvent travailler dans n’importe quelle langue pendant
le déroulement du forum à Paris.

 

Date limite de dépôt de projet : 1er décembre 2017 à minuit, heure universelle.

DEPOSER VOTRE PROJET